24 Avr

Historique de SOS Villages d’Enfants

 

Les valeurs fondamentales de SOS Villages d’Enfants :

famille, amour, sécurité et respect, sont les mêmes qu’en 1949, à l’ouverture du premier village d’enfants. Mais notre monde est en constante évolution, SOS Villages d’Enfants l’est donc aussi.
SOS Villages d’Enfants : 69 années d’expérience dans 134 pays.
Le tout premier village d’enfants a ouvert ses portes en 1949 à Imst en Autriche en réaction aux conditions de vie déplorables d’un grand nombre d’orphelins de guerre après la Seconde Guerre mondiale.
Hermann Gmeiner, fondateur de SOS Villages d’Enfants, créait ainsi une nouvelle forme de protection des enfants qui ne pouvaient vivre avec leurs parents : un environnement familial à dimension humaine à l’instar de grandes institutions impersonnelles.
Cette initiative fut rapidement suivie par d’autres dans le reste de l’Europe occidentale. En 1959, il y avait environ vingt villages
d’enfants SOS en Autriche, en Allemagne, en France et en Italie.

Un réseau international

Il y a aujourd’hui quelque 560 villages d’enfants dans le monde et SOS Villages d’Enfants est active dans 134 pays. Chacun de ces pays
a sa propre organisation nationale, mais tous appliquent les statuts et principes internationaux de SOS Villages d’Enfants. Ils partagent
ainsi la même vision sur la teneur de leur action et fonctionnent tous selon les mêmes systèmes administratifs et financiers. C’est
donc aussi le cas de SOS en Belgique. SOS Villages d’Enfants est un réseau international de plus de 100 organisations, toutes regroupées
dans notre fédération internationale : SOS-Kinderdorf International.

Cette fédération a son siège à Innsbruck, en Autriche. Elle est garante du respect et de l’application des principes de base de SOS. 

Une solide fédération

Elle établit la politique, définit les priorités et adopte le budget annuel. Elle apporte un soutien et un suivi à toutes les organisations nationales.
SOS-Kinderdorf International compte un certain nombre d’organes responsables de la coordination, du contrôle et de la prise de décision :